Jocelerme Privert, Président provisoire de la République d’Haïti

Le 7 février 2016, S.E.M. Michel Joseph Martelly a terminé son mandat constitutionnel à la Présidence de la République d’Haïti, sans élu pour lui succéder.

Le processus électoral n’a en effet pas été mené jusqu’à son terme. Les manifestations des acteurs de la société civile et des partis politiques de l’opposition se sont multipliées à travers le pays jusqu’à devenir intenses voire violentes les jours précédant le 24/01/2016 -deuxième date retenue par arrêté présidentiel (en place du 27/12/2015) pour l’organisation du deuxième tour des élections présidentielles et des élections législatives partielles- en raison de suspicions de fraudes lors du premier tour des élections législatives du 09/08/2015 et des 4 scrutins organisés le 25/10/2015 (premier tour des élections présidentielles ; deuxième tour des élections législatives ; premier tour des élections législatives partielles -dans les sites où les élections du 09/08/2015 ont été interrompues- ; élections municipales).

Les 10 et 12/01/2016 (respectivement), 92 députés (sur 119) et 14 sénateurs (sur 20), issus des élections du 09/08 et du 25/10/2015, ont prêté serment (après 1 année de « vide législatif » pour fin de mandats en janvier 2015).

Un « accord politique pour la continuité institutionnelle à la fin du mandat du Président de la République en l’absence d’un président élu et pour la poursuite du processus électoral entamé en 2015 » a finalement été signé le 06/02/2016 entre le Président de la République, Michel Martelly et les Présidents des deux Chambres du Parlement -le Sénateur Jocelerme Privert et le Député Cholzer Chancy-, précisant notamment :

  • La tenue dans un délai ne dépassant pas cinq (5) jours calendaires des élections Présidentielles par l’Assemblée Nationale pour combler le vide présidentiel.
  • Le mandat du Président provisoire de 120 jours maximum à partir de la date de son installation.
  • La convocation, à l’initiative du Président provisoire, des secteurs ayant délégué des représentants au précédent Conseil électoral provisoire (CEP) aux fins de confirmer ou de désigner de nouveaux membres en vue de la reprise des activités au CEP, dans un délai n’excédant pas 72 heure.
  • La mise en application des recommandations techniques de la Commission indépendante d’évaluation électorale.
  • La finalisation et proclamation des résultats des élections municipales ; l’organisation du deuxième tour de l’élection présidentielle, des élections législatives partielles et des élections locales (24 avril 2016) ; la proclamation des résultats définitifs (6 mai 2016) ; l’installation du Président élu de la République (14 mai 2016).

Le 14/02/2g-16595016 très tôt, Jocelerme Privert a été élu Président provisoire de la République d’Haïti et a prêté serment suite à une séance en Assemblée Nationale qui a durée plus de 12 heures. Le 17/02/2016 commençaient les consultations en vue de la désignation du Premier Ministre, la formation d’un Gouvernement de consensus ainsi que la nomination des nouveaux membres du Conseil Électoral Provisoire (CEP).

Suivez l’actualité en Haïti : http://www.rfi.fr/emission/12h10-12h30-tu