Principes

Le transfert de compétences

Les formateurs français n’ont pas vocation à enseigner directement dans les classes haïtiennes à la place des maîtres, ni à assurer la formation continue des maîtres à la place des conseillers pédagogiques haïtiens.

Le programme s’appuie principalement sur les cadres de la Direction de l’Enseignement Fondamental (DEF) du MENFP pour la coordination générale et les équipes pédagogiques dans les EFACAP pour le suivi des enseignants.


Une démarche participative

Le coeur du programme pédagogique est centré sur des démarches d’investigation, de pédagogie active, de travail de classe en groupes, où le maître apprend à l’enfant à construire son savoir par lui-même. Il s’agit de changer progressivement les pratiques traditionnelles de la classe où l’enseignant récite une leçon de manière frontale, pendant que l’enfant reste inactif. La démarche TEH repose ainsi sur les 9 principes pédagogiques suivants : activité des élèves, participation de tous, prise en compte de la difficulté des élèves, apprentissage par erreurs, vivre ensemble, travail de groupe, utilisation de matériel, développement du langage, les écrits dans la classe.


L’itération

Un des principes du programme TEH est de ne pas produire des modules de formation seulement en France, par des équipes pédagogiques éloignées des conditions réelles des classes haïtiennes et des représentations socio-linguistiques du pays.
Dans un premier temps, des équipes d’enseignants et conseillers pédagogiques français ont produit des contenus répondant au cahier des charges du MENFP. Ces supports, réceptionnés par leurs homologues haïtiens, ont été adaptés au sein d’une cellule dédiée à l’itération, les concepteurs français restant disponibles afin d’apporter leur appui et expertise.

En savoir plus sur le principe d’itération